top of page
  • Catherine Luminet

Le coaching peut-il contribuer aux droits des femmes en 2023 ?

Tout le monde (ou presque 😒) en convient : femmes et hommes sont loin, trĂšs loin, d’ĂȘtre sur un pied d’égalitĂ©. En matiĂšre d’égalitĂ© salariale ou de charge mentale, la plupart des femmes sont dans des situations plus compliquĂ©es et moins favorables que les hommes.

deux chemins séparés qui se rejoignent et se poursuivent en n'en faisant plus qu'un.
Avancer toutes et tous sur le mĂȘme chemin.

Au delĂ  des salaires, des tĂąches mĂ©nagĂšres, de la charge mentale, il y a aussi des attitudes plus insidieuses, comme ces concepteurs de logiciels bancaires ou administratifs qui refusent l’usage du nom de naissance de Madame si la case « marié·e » est cochĂ©e dans un formulaire ; ces serveuses et serveurs qui tendent spontanĂ©ment la carte des vins Ă  Monsieur, ou qui proposent la carte des desserts Ă  Madame ; ces vendeuses et vendeurs d’aspirateur qui s’adressent Ă  Madame
 la liste est longue, trĂšs longue.


Restes de paternalisme, restes « d’éducation traditionnelle », restes de mauvaises habitudes, quelles qu’en soient les raisons, cela parait tellement naturel Ă  tellement de gens.

Et nombreuses sont les femmes qui valident, consciemment ou non, ces mécanismes.


Il faut bien reconnaĂźtre qu’il est parfois difficile de rĂ©agir contre ces diktats encore extrĂȘmement prĂ©sents. Que l’on soit un homme ou une femme, d’ailleurs.


Le coaching, personnel ou professionnel, permet de prendre conscience que l’on accepte et que l’on valide certaines habitudes qui contribuent au maintien des inĂ©galitĂ©s. Il permet aussi de trouver en soi les motivations et les ressources pour faire bouger les lignes ; de s’accorder des permissions originales ; de se sentir aligné·e avec ses valeurs, et aussi avec son idĂ©al et sa rĂ©alitĂ© de vie.


Une anecdote d’illustration pour finir.

Je me souviens de ce conseiller bancaire qui, me recevant pour l’ouverture de mon compte professionnel, m’a demandĂ© avec un petit sourire en coin :

« Et votre mari, il en pense quoi, de votre nouvelle activité ? »

😼

Qu’étais-je sensĂ©e rĂ©pondre ?

Que mon mari accepte mes choix, qu’il valide mes choix ou que cela ne regarde pas ce conseiller bancaire ?

Et vous, qu’auriez-vous spontanĂ©ment eu envie de rĂ©pondre Ă  cette question ?


8 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page